Together for a better protection of gamblers

Depuis 20 ans, la politique belge en matière de jeux de hasard ambitionne de protéger le joueur en le canalisant vers un secteur légal proposant une offre limitée, sûre, réglementée, que la Commission des jeux de hasard a pour mission de réguler et de contrôler.

Ce modèle, envié par-delà nos frontières, est aujourd’hui confronté à de nouveaux défis, liés notamment à la digitalisation et à une plus grande visibilité et accessibilité de l’offre qui en découlent.

A ces nouveaux challenges, s’ajoutent les menaces et dangers liés à la prolifération de sites de jeux illégaux, proposant une offre en ligne bien plus importante que l’offre légale et se souciant fort peu de la régulation et de la protection des consommateurs, fragilisant ainsi encore davantage les plus vulnérables d’entre eux.

Cette situation est connue et dénoncée unanimement, mais les remèdes y apportés restent trop partiels voire inefficaces.

Magali Clavie, la nouvelle présidente de la Commission des jeux de hasard, considère qu’il s’agit là, à de nombreux égards, d’un véritable fléau, auquel il n’est, selon elle, possible de s’attaquer qu’en mobilisant l’expertise et l’énergie de tous les acteurs concernés.