Le Secrétariat de la Commission des jeux de hasard reçoit Hans Bonte et une délégation de Vilvoorde, Benny De Hertog et Catherine Bodet de la police et Jeroen Loos du service de l'économie locale.

 

IMG_0867

A la suite des récents articles de presse sur les jeux de hasard, le Secrétariat de la Commission des jeux de hasard a invité le bourgmestre de Vilvoorde pour une discussion approfondie sur le jeu, le rôle du Secrétariat, la Commission et l'attention portée aux préoccupations locales.

Dans une atmosphère positive, un dialogue constructif a eu lieu. Une comparaison a été faite avec la situation d'autres organismes de régulation, y compris dans d'autres pays. Dans le prolongement, une discussion sur les contrôles et les sanctions, le pouvoir consultatif des communes et le fonctionnement du Secrétariat s’est tenue. L'attention s’est également portée sur le volet technique où les ingénieurs ont expliqué leur contrôle sur le jeu. 

Peter Naessens, directeur: "Le travail du Secrétariat n'est pas toujours visible, mais il est essentiel de profiter d'une politique du jeu qui fonctionne bien. Nous remercions le bourgmestre et son équipe pour leur volonté de dialoguer et de nous avoir donné l'occasion d'expliquer la protection du joueur et de l'ordre public. Nous avons conscience que les investissements pour une politique de jeu efficace peuvent également aider à répondre aux besoins au niveau communal."

Le bourgmestre Hans Bonte: "Cette réunion contribuera sans aucun doute à une meilleure compréhension du travail quotidien du Secrétariat et des préoccupations des autorités locales. Je pense qu'il y a encore un peu de chemin à parcourir pour arriver à une politique de jeu plus cohérente, mais en fin de compte, cette visite confirme que la Commission des jeux de hasard et les communes n’agissent pas de manière diamétralement opposées pour mettre en œuvre une politique de jeu efficace. Il est évident qu’un meilleur cadre légal et  um renforcement du personnel sont nécessaires pour combattre tout type d’abus"